Tous les articles par Sylvain

Récap’ avril et mai

Au menu, de la charpente et de l’enduit. Et c’est pas de la crème solaire!
J’en profite pour glisser au passage qu’on va avoir besoin de coups de mains pour de la pose de bottes de paille et d’enduit sur la salle commune fin juin début juillet! 😉

Les enduits chaux-sables sont réalisé sur plusieurs parties des bâtiments, dont le patio, par lequel nous avons dû commencé car une entreprise doit appliquer des « bavettes » afin de traiter l’étanchéité au-dessus des murs enduits.
La première étape consiste…à acheter les matériaux! Des plaques de fibralite, des vis, des rouleaux de « tramex », de la chaux hydraulique et du sable auxquels on ajoute de l’eau pour le mélange.
40 minutes sont nécessaires pour effectuer la prépartion dans une bétonnière (selon la recette que nous avons suivi) dont 20 minutes de « réservation », comme un gâteau, avant dégustation …heuu application. Et, on s’en est vite rendu compte, les gants de bonne qualité sont indispensables!

Une première couche est appliquée son petit nom est : « couche d’accroche » (épaisseur < 5mm). Elle consiste à faire « accrocher » la plaque de fibralite mais aussi à appliquer des grilles de « tramex » au jointures des plaques dans le but de limiter les fissures créées par l’espacement entre 2 plaques( ça correspond, grossièrement, aux « bandes » quand on fait du plaquo).
Une deuxième couche est appliquée son petit nom est : « couche de corps » (épaisseur = 1cm)
On reprend la même préparation que la couche d’accroche mais cette fois-ci on applique environ 1 cm. La texture est moins liquide.
Une troisième couche est appliquée son petit nom est : « couche de finition » (épaisseur inconnue, on ne l’a pas encore faîte!)
On ajoute à la préparation une couleur!

Côté charpente, les coups de mains ont été les bienvenues!

Plusieurs personnes sont venues nous prêter main forte pour ce début de chantier et elles n’étaient pas de trop. Spéciale dédicace au « twizers » qui seront resté une dizaine de jours quand même, sans oublier les tontons, papas, copains et copines 😉

« Ouais c’est comme des légos, ça va l’faire… »

Je sais pas c’est qui qu’a dit ça, mais je pense qu’il le regrette bien :p

Bref, on a reçu les plans de la maîtrise d’œuvre, on a reçu le bois et les conseils d’un pro qui nous prêté des outils, et c’est parti!
Tenon, mortaise, contre-fiche, ferme, bracon et panne sont désormais des mots que nous avons ajouté à notre vocabulaire.
Et même si c’est un travail de précision, on a quand même le droit à une marge de quelques millimètres (grand luxe). En ce moment nous commençons la pose du plancher.



Récap’ mars

Ce mois-ci nous avons continué la pose de l’isolant, assisté à la pose des cuves de récupération d’eau de pluie et ouvert nos portes le 25 mars!

 

visite_de_chantier_25_mars

Visite de chantier du 25 mars

Environ 80 personnes se sont déplacées pour assister à la présentation de notre habitat par l’équipe de maîtrise d’œuvre (Pierre-Yves BOSSE et Christophe BENOÎT) et Philippe, grâce à sa double casquette habitant/animateur de l’asso ELISE/Espace Info Energie de Vendée!

Nous avions aussi mis en place des ateliers « juridico-financier » et « faire ensemble », animés par nos soins.

Merci à tous d’être venu avec une spéciale dédicace au groupe du projet d’habitat de Melle (79) à qui l’on souhaite bonne continuation!

Côté avancement des travaux les plombiers et plaquistes sont entrés en jeu sur le bloc A et les entreprises d’étanchéité et de charpente continuent leur travail sur les 2 blocs.

Interview Urban Radio Graffiti du 24 mars 2017

Philippe était de nouveau de service dans l’émission « Le Réseau Urbain » sur la radio Graffiti. (à partir de 4’44 »). Il évoque entre autre les portes ouvertes de notre habitat le 25 mars et le projet Cowatt qu’il mène au travers l’association Élise qui porte l’Espace Info Énergie de Vendée.